Lettre ouverte de 35 patrons d’émissions à Henry de Lesquen

à Monsieur Henry de Lesquen

Le 24 Juin 2016

 

Monsieur le Président de Radio-Courtoisie,

Ce n’est pas sans tristesse que notre commune réflexion rejoignant l’inquiétude et même la stupéfaction croissante d’un nombre de plus en plus grand d’auditeurs nous a amenés à vous demander, dans l’intérêt de Radio-Courtoisie d’en démissionner de la présidence.
Jusqu’ici, vous nous faisiez recommander sans cesse une extrême retenue et vigilance sur certains points, tels que la prohibition totale de tout emploi de mots anglais. Depuis quelques mois, ayant annoncé votre candidature à la présidence de la République, vous l’avez fait suivre de l’énoncé au fil des jours d’un programme de propositions dont certaines apportaient aux ennemis de notre patriotisme français des bâtons inespérés, non seulement pour vous battre, mais pour faire condamner Radio-Courtoisie.

Car, c’est en vous présentant toujours comme « Henry de Lesquen, président de Radio-Courtoisie » que vous avez communiqué.
Vous prétendez, sans doute sincèrement, exiger que soit dissociée votre fonction de président de celle de votre responsabilité de libre citoyen et homme politique. Mais à qui ferait-on croire que quelque président que ce soit, de chaîne ou de journal, de surcroît s’exprimant abondamment, plusieurs heures par semaine, sur ce média, pourrait sérieusement prétendre qu’il ne l’engagerait en rien ? Comment pouvez-vous penser que lorsque vous faites passer à hautes doses sur les réseaux sociaux des jugements comme ceux qui sont le fait de vos focalisations sur la hiérarchisation des races, la musique « nègre » et sur la religion de la shoah, vous ne susciteriez aucune confusion avec Radio-Courtoisie ? 

Au lieu de combattre l’idéologie de l’antiracisme, en tant que racisme en sens contraire, vous lui opposez ce qui est devenu de plus en plus votre propre idéologie aux formulations souvent inacceptables, et dont l’enchaînement a pour effet objectif de coaliser le spectre d’ennemis le plus vaste possible.
Vous vous êtes ainsi érigé, peut-être avec une certaine délectation, en plus vaste commun rassembleur de l’antiracisme.

Si tel était votre but, consciemment ou inconsciemment, il a été atteint. Hélas, c’est aussi Radio-Courtoisie, dont vous n’êtes pas le créateur, ni le propriétaire, qui peut tragiquement subir les conséquences de cela. Trop heureux seront nos ennemis de tous nous amalgamer avec vos positions et d’y amalgamer Radio-Courtoisie.

Oui, il n’est que temps, il est urgent de séparer sans ambiguïté Radio-Courtoisie d’Henry de Lesquen, il en va de votre devoir de le faire, et si douloureux que ce soit pour vous, il n’y a hélas qu’un moyen, celui de votre démission.
Ce sera votre honneur que de transmettre à votre tour ce que vous avez reçu de Jean Ferré et de Serge de Beketch.

35 patrons d’émissions

PS: Suite à vos propos et déclarations, de nombreuses défaillances d’invités nuisent à la bonne marche de notre radio. Une clarification de vos intentions est nécessaire avant fin juin 2016. Vous pourrez en informer publiquement  les patrons d’émission et les auditeurs au cours de votre émission du 27 juin. A cette écoute, les patrons d’émission de Radio Courtoisie aviseront de la conduite à tenir.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *